Sevelnord - Pour une véritable augmentation des salaires !

Brève
27/02/2019

Tavarés, le PDG du groupe PSA, a annoncé un bénéfice net record de 2,8 milliards d’euros pour 2018. Et, avec l’air de faire un cadeau, il a parlé d’une prime exceptionnelle de 3 810 € brut.

Sauf que les travailleurs savent bien qu’il ne s’agit pas d’un vrai cadeau : les intérimaires n’auront pratiquement rien alors que les voitures ne sortiraient pas sans eux, la prime de gilets jaunes de 600 € est inférieure à bien d’autres entreprises, et ne comptera pas pour la retraite, pas plus que les 3 000 € net de prime d’intéressement.

Ce qu’il faut, c’est une véritable augmentation de salaire tous les mois ! Or, la seule augmentation générale des salaires proposée par PSA n’est que de 1,7 %, soit 38 € pour la plupart des travailleurs. Mais c’est au moins 400 € mensuels qu’il faudrait !

Alors, dans toutes les usines du groupe PSA, il y a eu des débrayages. A Sevelnord, les images sur Facebook montrent des centaines de travailleurs qui cessent le travail, fiers et déterminés. Ils ont raison. C’est bien ce qu’il faut faire pour contraindre les capitalistes à prendre sur leurs profits !