L'Aisne nouvelle :  Anne Zanditénas mène une liste Lutte ouvrière à Saint-Quentin pour se faire la porte-parole des travailleurs

Article de presse
10/03/2020

une partie des candidats de la liste Lutte ouvrière

L’enseignante va mener pour la seconde fois la liste Lutte ouvrière lors du scrutin des 15 et 22 mars. Avec pour ambition de faire entendre la voix des travailleurs.

Il y a six ans, Anne Zanditénas avait déjà tenté sa chance à l’élection municipale et avait recueilli 464 voix (2,47 %). Un score modeste qui ne l’a pas dissuadé de se représenter cette année. Avec toujours la même logique : se faire le porte-voix du camp des travailleurs, selon la ligne historique défendue par Lutte ouvrière.

« Il y a nécessité pour le monde du travail de Saint-Quentin de se défendre face aux attaques du gouvernement et des patrons, souligne la candidate. Si les élections ne régleront pas le sort des classes populaires, elles peuvent permettre d’affirmer le camp des travailleurs alors que le gouvernement est en train de tenter d’imposer sa réforme des retraites avec le 49-3 et prépare de nouvelles attaques avec le grand patronat. »

Si la candidate reconnaît humblement qu’elle a peu de chance d’être élue maire, sa liste composée de nombreuses personnes en précarité sur le secteur de l’emploi se veut être plus qu’une candidature de témoignage. « La campagne du gouvernement reprise localement pour affirmer que le chômage baisse nous apparaît comme le résultat d’un tour de passe-passe dont plusieurs de mes colistiers peuvent témoigner, poursuit-elle. Les licenciements continuent, les suppressions de postes aussi. Les candidats de la liste Lutte ouvrière veulent affirmer qu’il est nécessaire que les travailleurs votent pour leur camp et expriment leur conscience que les changements auront lieu en leur faveur si la mobilisation s’accroît. »

 par Gregory BEUSCART

Droits de reproduction et de diffusion réservés © L'Aisne nouvelle

Lire l'article en ligne