L'union :  Lutte ouvrière à l’assaut de la mairie de Château-Thierry

Article de presse
02/03/2020

(extraits)

Le parti d’Arlette Laguiller et Florence Arthaud sera représenté pour ces élections municipales à Château-Thierry.

Sa liste est conduite par Yona Merbouche.

Richard Lear et Yona Merbouche forme le binôme de candidats Lutte ouvrière pour la mairie de Château-Thierry.

… c’est Yona Merbouche la tête de la liste Lutte ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs.

La jeune femme était sur le marché vendredi matin, à la rencontre des Castels, dans le cadre de la campagne. Nous l’avons rencontrée en compagnie de son binôme Richard Lear. « La course aux places, ce n’est pas notre truc », s’exclame-t-elle dès qu’on l’interroge sur ses motivations. Les militants parlent évidemment de « défense des travailleurs » et, localement, s’insurgent sur les méthodes de « FM logistic où il y a beaucoup d’accidents du travail », que la candidate explique notamment par les cadences, et beaucoup d’intérimaires « alors que le groupe fait des millions ».

Habitant du centre-ville, alors que Yona Merbouche est des Vaucrises, Richard Lear a constate que « des magasins sont fermés » et que le quartier « manque de lieux de rassemblement pour les anciens ». Il a entendu parler de l’ancienne piscine qu’il est question de détruire et se demande si ces locaux ne pourraient pas être utilisés pour pallier les manques.

Yona Merbouche, elle, parle des « marchands de sommeil » et « des bailleurs qui encaissent les loyers et ne font pas les travaux nécessaires ». Une « mairie qui serait tenue par le camp des travailleurs » aurait plus de pouvoir, selon eux, pour trouver des solutions à ces problèmes.

par Laurence Picano

Une réunion publique

Si les militants, tracts à la main, sont chaque vendredi matin près du marché couvert, qu’ils y seront encore, ce vendredi et le suivant sans doute, pour engager le dialogue avec les électeurs potentiels, une réunion publique est cependant prévue. Elle aura lieu vendredi 13 mars, à partir de 18 heures, dans la salle rue du Château.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © L'Union

Lire l'article en ligne