L'Observateur de Beauvais :  Municipales Beauvais : Les moments forts du débat sur France 3

Article de presse
28/02/2020

 (extraits de l'article)

Mercredi 26 février, France 3 a organisé un débat en présence de 4 des 5 candidats aux élections municipales pour la mairie de Beauvais.

Dont Renée Potchtovik, Lutte Ouvrière pour la liste « Faire entendre la voix des travailleurs ». ( Au cours de sa première intervention, la candidate a précisé que le nom exact de sa liste était "Lutte ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs"

Emploi et développement économiquet

Pour Renée Potchtovik, l’important est avant tout de « faire entendre la voix des travailleurs », qui est par ailleurs le nom et le slogan de sa campagne, phrase qu’elle ne cessera de marteler pendant toute la durée du débat. Elle explique espérer être élu « conseillère municipale », étant « consciente » des faibles scores de son parti (1,47 % au 1er tour des municipales à Beauvais en 2014 « pour défendre la cause des « travailleurs et des classes populaires« .

Ecologie

Renée Potchtovik s’en prend à l’entreprise Bosch qui aurait selon elle en quittant la ville laisser derrière lui son ancien site « en friches » et avec des déchets pouvant « contenir de l’amiante« .

Expression libre

Afin de conclure le débat, chaque candidat avait une minute d’expression libre.

Renée Potchtovik promet en cas d’élection d’être « les yeux et les oreilles du monde du travail » au conseil municipal et donne rendez-vous aux spectateurs pour la manifestation contre la réforme des retraites du jeudi 27 et du samedi 29 avril à la gare de Beauvais.