Toilettes des gares parisiennes

Aux ch... les exploiteurs !

Brève
27/06/2019

Les femmes de ménage assurant l’hygiène des toilettes de plusieurs gares parisiennes, dont la gare du Nord, la gare de Lyon et la gare d’Austerlitz, sont en grève depuis le 24 juin. Elles se battent pour garder leur emploi et leurs conditions de travail.

La gestion des toilettes a été sous-traitée en 2015 par la SNCF à l’entreprise 2theloo (« aux toilettes » en anglais), qui a ensuite elle-même sous-traité le ménage à Derichebourg, dans le cadre d’un contrat qui s’arrête en 2019. En quelques années, les femmes de ménage, qui travaillent souvent depuis plus de dix ans, ont donc vu les patrons défiler.

Le donneur d’ordre, la SNCF, se défausse bien entendu sur les sous-traitants. Mais c’est bien elle la responsable de leur situation et de leurs conditions de travail. À présent, l’entreprise 2theloo refuse de les reconduire. Elle n’a proposé que huit postes sur 30, et encore ! Il s’agirait de postes au rabais, sans leur ancienneté, sans majoration salariale de nuit ; les deux jours de repos hebdomadaires passeraient à un jour, etc.

Les femmes de ménage ont l’expérience de leurs luttes passées, face à d’autres chantages. Elles sont bien décidées à imposer le respect aux patrons du ménage.

Les dernières brèves