Hébergement d’urgence – Seine-Saint-Denis

De plus en plus de mères avec leur nourrisson à la rue

Brève
05/09/2018

L’association Interlogement93, qui gère le 115 en Seine-Saint-Denis, alerte sur le nombre grandissant de femmes sans logement après leur accouchement. Pour les seuls mois de juillet et août, 54 familles, se seraient retrouvées sans hébergement à leur sortie de la maternité. Il s’agit de mères isolées ayant fui les violences de leur pays, de femmes SDF, ou de jeunes filles en rupture familiale suite à leur grossesse.

Elles doivent parfois attendre des heures au téléphone avant que le 115 ne décroche et cela ne leur garanti pas une place d’hébergement. Les centres d’urgence sont saturés et les maternités doivent prolonger le séjour de certaines femmes pour leur éviter le retour à la rue.

En Seine-Saint-Denis, comme ailleurs, le nombre de logements à prix accessible est largement insuffisant et crée des situations révoltantes.