Atos - Bezons

Débrayage pour les salaires

Brève
06/06/2018

Mardi 5 juin, à Bezons, dans les locaux modernes du siège social, comme dans d’autres sites du pays, des dizaines de salariés se sont rassemblés et ont manifesté pour exiger des augmentations de salaires et un rattrapage de 1500 euros pour tous. 

Le groupe informatique Atos a publié des résultats en hausse de 11 % avec plus de 600 millions d’euros de bénéfices pour 2017. Et question augmentation de salaires son PDG, l’ancien ministre Thierry Breton, sait donner l’exemple. Comme tous les ans, son nom s’affiche aux sommets des palmarès des PDG les mieux payés, 2,8 millions en 2015, plus de 5 millions en 2016, plus de 10 millions en 2018 et comme tous les ans, la presse économique se gratte la tête pour savoir s’il est normal qu’un PDG gagne autant. 

Les travailleurs d’Atos connaissent la réponse depuis longtemps : c’est leur travail qui crée la richesse et les profits de la société.