Ehpad Maisons-Alfort

Des conditions indignes

Brève
07/03/2019

Les aides-soignantes de l’Ehpad « Le temps des roses » ex-Tiers Temps, à Maisons-Alfort dans le Val-de-Marne, ont fait grève jeudi 28 février pour empêcher le licenciement d’une de leurs collègues. Après une journée mouvementée, la direction a finalement fait marche arrière.

La direction avait monté une affaire de toutes pièces pour se débarrasser de cette travailleuse et faire taire les personnes qui résistent à sa tentative de réduire les effectifs. Le personnel travaille en sous-effectif chronique avec des amplitudes horaires éreintantes : quatre aides-soignantes pour 66 résidents. Le ratio journalier est de moins de 0,2 alors qu'il faudrait un soignant par résident.

Cette organisation indigne du travail ne sert que les intérêts financiers du groupe, au détriment de la prise en charge des résidents, des conditions de travail et de la vie personnelle des salariés. Le marché des maisons de retraite, "l’or gris", est un nouvel Eldorado pour les groupes financiers.

 

Les dernières brèves