Transdev - Île-de-France

En grève !

Brève
13/09/2021

Jeudi 2 septembre, les conducteurs des dépôts de bus Transdev de Lieusaint, Combs-la-ville et Cesson, en Seine-et-Marne, sont entrés en grève, rejoints lundi 6 par le dépôt de Vaulx-le-Pénil (Melun, Seine-et-Marne) et celui de Saint-Gratien (Val-d’Oise), avec des mouvements très largement majoritaires et un faible nombre de bus en circulation.

Les travailleurs sont indignés par de violentes attaques contre les conditions de travail des conducteurs, qui toutes amènent à une augmentation de la flexibilité du temps de travail, et à des baisses de primes comme la prime de dimanche, divisée par deux. Dans cette situation, la hausse de salaire ridicule de 2 euros par mois ne fait qu’ajouter une raison supplémentaire de réagir aux attaques de la direction.

Sur les piquets de grève, les travailleurs dénoncent des amplitudes de travail allant de 9 à 10 heures par jour et jusqu’à 14 heures, ainsi que la diminution imposée des temps de parcours, qui réduit les pauses à néant. L’annualisation du temps de travail diminue le nombre d’heures comptées en heures supplémentaires, et la restriction du temps de travail payé à la seule durée passée au volant aboutit à des semaines de 41 à 45 heures payées 35 heures.

La grève de ceux de Transdev renforce l’ensemble des travailleurs du secteur du transport urbain, où les appels d’offres servent de prétexte à démolir les conditions de travail. Leur grève montre la voie et indique que l’avenir passera par la riposte de l’ensemble des travailleurs du secteur.

Les dernières brèves