Violence dans les lycées - Ile-de-France

Insécurité aggravée par les pénuries

Brève
23/04/2019

La présidente de droite de la région Île-de-France a annoncé la création d'une « brigade de sécurité » pour surveiller les lycées où les violences sont fréquentes.

Alors que, selon elle, 80 lycées ont été attaqués en décembre, elle a prévu en tout et pour tout... 15 agents de surveillance !

C'est dérisoire. Mais surtout, les lycées ont moins besoin de vigiles que d'enseignants, de classes moins chargées, d'infirmières, de personnels divers. Et ils en manquent, du fait des économies que le gouvernement impose à l'Éducation nationale, comme à tous les services publics. Des économies que ne conteste pas la présidente de la région.