Dassault - Argenteuil

La deuxième dose s'impose

Brève
06/03/2021

À l’usine Dassault d’Argenteuil, dans le Val-d’Oise, le directeur, son adjoint et le chef du personnel sont tous les trois sur le flanc, positifs au Covid.

La principale préoccupation des travailleurs est la loi du silence instaurée par la direction sur la situation sanitaire dans l’usine. Jusqu’à présent, c’était motus et bouche cousue. L’important était d’assurer coûte que coûte le chiffre d’affaires. Il a fallu qu’un cluster d’une vingtaine de travailleurs d’un bureau d’outillage survienne pour qu’enfin l’information circule.

Face à cette situation, la direction générale temporise, osant même déclarer qu’il serait peut être bon... d’ouvrir les fenêtres afin d’aérer ! L’an passé, à la même époque, les travailleurs s’étaient fait respecter par la grève et la direction avait été contrainte de fermer l’usine. Si les directeurs sont prêt à risquer leur santé, voire leur vie, pour la famille Dassault, après tout c’est leur affaire.

Mais il n’est pas question pour les travailleurs d’y laisser leur peau.

Les dernières brèves