PSA - Saint-Ouen

Le patron doit payer

Brève
21/01/2019

Depuis l’annonce par la direction de la fermeture de l’usine PSA de Saint-Ouen et des conditions de départ prévues pour les ouvriers, beaucoup estiment que cela ne fait pas le compte.

Les sommes proposées ne sont que des miettes en comparaison de l’argent accumulé pendant des années sur le dos des salariés. 2019 s’annonce une année tout aussi bonne pour les actionnaires. Par ailleurs, la vente des terrains où est installée l’usine de Saint-Ouen va rapporter plusieurs dizaines de millions d’euros.

Les 324 salariés de l’usine réclament un congé senior jusqu’à la retraite, et à taux plein, à partir de 50 ans, et 100 000 euros pour partir du groupe. Mais 100 000 euros, c’est le salaire que reçoit le PDG en une semaine seulement !

La mobilisation a commencé dans l’usine, des débrayages, des tournée dans les ateliers, une manifestation dynamique dans les rues aux alentours encouragée par les klaxons de nombreux automobilistes. Les salariés sont bien décidés à ne pas se laisser jeter à la rue sans rien faire.