Clinique Floréal – Bagnolet (93)

“On ne veut pas de crocs ni de polaires mais du salaire !”

Brève
01/12/2022

 

Depuis mercredi 23 novembre, les travailleurs de la clinique Floréal, à Bagnolet en Seine-Saint-Denis, sont en grève pour 200 euros brut d’augmentation de salaire et de meilleures conditions de travail.

Le mécontentement s’accumulait du fait du sous-effectif, de la précarité de l’emploi et surtout des salaires très bas. Par exemple, après des années de contrats précaires, une aide-soignante a été embauchée pour un salaire de 1 400 euros net. Mais c’est la réponse de la direction aux revendications des travailleurs, proposant des chaussures et des polaires, qui a mis le feu aux poudres. Les travailleurs ont pris cela comme une véritable gifle.

Cette clinique n’avait pas connu un seul mouvement depuis plus de trente ans. La grève est largement suivie, tous les secteurs sont en grève. La direction fait mine de pleurer qu’elle n’a pas l’argent pour augmenter les salaires, mais la clinique a été rachetée par le groupe Almaviva Santé, le 4e plus grand groupe de cliniques privées de France. Il appartient à 60 % au richissime fonds d’investissement koweitien WHI, avec une participation de l’État à 16 % par l’intermédiaire de Bpifrance.

Les grévistes ont raison de ne pas se laisser piller par ces capitalistes rapaces, qui n’ont qu’un seul objectif, la bonne santé de leurs profits.

Les dernières brèves