Centre d'hébergement d'urgence - Bagnolet

Salariés sans-papiers en grève

Brève
23/07/2022

Au centre d’hébergement d’urgence de Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, sept travailleurs africains sans-papiers ont entamé une grève pour exiger leur régularisation, et le paiement de leur salaire. Employés par une entreprise sous-traitante de l’association Coallia, mastodonte de l’hébergement dit social, ces ouvriers sont chargés de gérer l’accueil, la livraison des repas, et l’entretien du réfectoire du centre.

Mais leur paye misérable de 3,50 euros de l’heure ne tombe en moyenne qu’un mois sur deux. Un représentant de Coallia a reconnu sans vergogne qu’il y avait « un petit souci de facturation ». Les grévistes sont bien décidés à récupérer ce qu’on leur a volé.

Les dernières brèves