Crit'Air

Une mesure anti-pauvres

Brève
06/07/2019

À partir du 1er juillet, certaines catégories de voitures, parmi les plus vieilles, n’ont plus le droit de circuler à l’intérieur de Paris, du lundi au vendredi entre 8 h et 20 h. Ce sont celles qui ont la vignette Crit’Air 4 et Crit’Air 5, soit 2,8 millions de véhicules en Île-de-France. 

Autrement dit, les automobilistes les moins riches de la région parisienne ne pourront quasiment plus utiliser leur véhicule à Paris, en particulier pour aller au travail. Cette mesure, présentée comme écologiste, est surtout antipauvres. Pour tous les concernés, c’est la double peine. Non seulement ils ne pourront plus circuler dans certaines zones, dans certaines villes, mais leur véhicule ne vaudra plus rien à la revente.

Après avoir fermé les yeux, pendant des dizaines d’années, sur les choix catastrophiques de l’industrie automobile en matière de pollution, les responsables gouvernementaux font payer la note à ceux qui n’ont pas la possibilité de se passer d’une voiture, en particulier pour aller travailler, ni les moyens d’en changer.

Les dernières brèves