Mobilisation des jeunes :  Non aux violences policières

Communiqué
08/12/2018

L’arrestation humiliante de dizaines de lycéens à Mantes-la-Jolie, alignés, genoux à terre et mains derrière la nuque, comme des prisonniers de guerre, est révoltante. Elle s’ajoute à une série de violences policières commises depuis le début de la semaine : lycéens blessés par des tirs de flash-ball à Garges-lès-Gonesse ; élèves gardés à vue pendant trente heures pour avoir tagué « Macron démission » à Ivry-sur-Seine ; lycéens brutalisés pour avoir manifesté pacifiquement.

Les lycéens protestent contre la politique du gouvernement et l’éducation au rabais qu’il veut leur imposer. Leur combat est entièrement légitime et Lutte ouvrière soutient sans réserve leurs revendications.

La politique de la matraque qui leur est opposée est insupportable.