RATP Bus - Vitry-sur-Seine :  Non à un licenciement inadmissible

Communiqué
06/09/2020

La RATP entame une procédure de licenciement à l’encontre du militant CGT, Alex El Gamal.

Comme il est un élu du personnel, la décision de licenciement devra passer devant l’inspection du travail. Si cette dernière rend un avis négatif, la RATP ira devant le ministère du Travail où, en général, on exécute les basses œuvres du patronat. Cela devrait prendre plusieurs mois.

Mais la décision est bien là, et elle choque par sa violence.

Les motifs sont liés à l’activité militante d’Alex durant la grève contre la réforme des retraites. Il aurait bloqué la sortie des bus… alors que c’étaient des soutiens extérieurs qui venaient se rassembler devant le dépôt.

L’autre motif serait des propos incorrects envers le directeur du dépôt de Vitry, pendant le déconfinement. Le directeur était venu lui intimer de cesser sa présence syndicale dans le dépôt, invoquant l’épidémie de Covid. Rien à voir donc avec l’exercice du métier de chauffeur de bus.

La RATP a été surprise par la combativité et la détermination des travailleurs durant la grève. Des travailleurs se sont affirmés et ont relevé la tête. La direction le sait et voudrait leur faire courber l’échine. Elle s’en prend à un militant syndical, pour montrer ce qu’il en coûte de lui tenir tête.

Contre ce licenciement inadmissible et la répression patronale, une pétition circule, que notre camarade Nathalie Arthaud a signée, avec une soixantaine d’autres personnalités politiques et syndicales.