La Réunion

La ministre experte du bonneteau

Brève
28/11/2018

Après avoir exercé, durant sa première journée sur l’île depuis le début de la crise, ses talents autoaffirmés de « femme de terrain à l’écoute », la ministre a présenté en fin de soirée ses mesures urgentes applicables au 1er janvier 2019. On reste pantois devant le culot consistant à prétendre répondre à la colère qui s’exprime depuis le 17 novembre par des mesures déjà utilisées ou prévues depuis des mois :

baisse de la taxe d’habitation, minimum vieillesse et allocation adulte handicapé à 900 euros, pas d’augmentation de la CSG pour les petites retraites, heures supplémentaires exonérées, lunettes, soins dentaires et prothèses auditives pour toute la population, CMU 30 euros par mois.

Quant aux mesures nouvelles pour l’enfance, sans chiffrage et sans moyens, elles relèvent au mieux d’une charitable attention, plus probablement d’un profond mépris, sentiment fortement exprimé sur les radios et réseaux sociaux.