La Réunion :  Liquidation du groupe Apavou : C'est à Apavou et à ses associés de payer !

Communiqué
24/08/2018

À l'annonce de la liquidation des ses sociétés par la Cour d'Appel de Saint-Denis ce mercredi, Armand Apavou, le PDG du groupe éponyme, a déclaré que son celui-ci adressait « une pensée particulière aux salariés ».

Ce n'est pas la « pensée » du patron Apavou qui va réparer les catastrophes qu'il cause dans les familles des dizaines de travailleurs qui perdent leur emploi !

Monsieur Apavou prétend qu'il a effectué pendant cinquante ans « un travail acharné ».

C'est faux ! Ce sont les ouvriers des entreprises bâtiment qu'il a fermées les unes près les autres, les employés des hôtels, les gardiens et le personnel technique des immeubles que son groupe a exploités pendant tout ce temps qui ont trimé à sa place, qui ont bâti la fortune de ce capitaliste qui pèse plusieurs centaines de millions d'euros ! (341ème fortune de France) !

Les sociétés d'Apavou ont été liquidées pour payer son passif qui s'élève à 160 millions d'euros dont une une dette à la Sécurité sociale de 7 millions de cotisations sociales et patronales, c'est-à-dire les salaires différés de ses employés !

Où est donc passé cet argent ainsi que tous les millions de subventions d'argent public que le groupe Apavou a touchés ?

Les travailleurs n'ont bien sûr pas à pleurer sur le sort de ce patron qui va continuer à s'enrichir sur le dos des travailleurs, ici ou ailleurs comme à Maurice où il traîne aussi des casseroles en ne payant pas ses dettes sociales de 75 millions d'euros (La Mauricienne du 20/03/2017) !

Avec la liquidation de ses sociétés, Apavou fait payer sa note par les travailleurs.

Ce n'est pas à eux de payer à la place d' Apavou et de ses associés !

Jean-Yves PAYET, porte-parole de Lutte ouvrière La Réunion