Chômage partiel - Selon que vous serez puissant ou misérable

Brève
29/06/2020

Pour les auxiliaires de vie payées au moyen du chèque service par des particuliers employeurs (CESU), une belle annonce avait été faite par le gouvernement, pour dire qu’elles avaient droit au chômage partiel.

Les employeurs devaient faire 2 déclarations : des heures effectuées et des heures qui n’ont pas pu l’être à cause du confinement.

Les employeurs qui l’ont fait, devaient régler les deux... mais leur remboursement leur a été refusé sur la partie des heures non effectuées « car il n’y avait pas assez d’heures déclarées par l’employeur » ce qui est forcément très souvent le cas.

Et même quand, sur le conseil des gestionnaires du CESU à Saint-Étienne des réclamations étaient faites, ces employeurs essuyaient un second refus ! Que de pénibles démarches pour rien !

Ainsi des auxiliaires de vie CESU ont perdus leur paye complète pour le mois d’avril.

Les grosses entreprises ont touché le chômage partiel rubis sur l’ongle pour leurs salaries alors qu’elles auraient pu les payer sans problème sur les milliards de profits accumulés.

Mais les auxiliaires de vie CESU, ces salaries en « première ligne » qui ont dû retourner travailler la plupart du temps en devant se débrouiller pour avoir des masques, sans gel hydro alcoolique fourni, n’ont même pas pu bénéficier du maintien de leur salaire !

Le gouvernement, par ses annonces, se faisait de la publicité mensongère.

Les dernières brèves