Dieppe (Seine-Maritime)

36 licenciements à la santé de VIVALTO

Brève
09/02/2019

Le feuilleton de l’agonie de la clinique des Aubépines et le mépris avec lequel on traite son personnel va connaître lundi 11 février un nouveau développement. En effet c’est à cette date que le tribunal de commerce de Dieppe a autorisé le transfert des activités de chirurgie et de cancérologie à la clinique Mégival.

Déjà le service de Maternité des Aubépines avait été fermé en novembre dernier sur ordre de l’Agence Régionale de Santé, ce qui avait entraîné la mise en redressement judiciaire de la clinique.

Les dessous de cette fermeture ont peu de choses à voir avec la sécurité sanitaire qu’avait invoqué l’ARS à l’époque. En effet le groupe de cliniques privées Vivalto-Santé qui voulait racheter les Aubépines pour pouvoir fusionner ses activités avec celles de la clinique Mégival dont il était déjà propriétaire, n’était pas du tout intéressé par la maternité. De là à penser que l’ARS a facilité la tâche à Vivalto…

Au bout du compte, il ne subsistera plus aux Aubépines qu’une activité de consultations médicales libérales, et c’est 36 licenciements qui vont en découler, puisque seules 6 personnes seront transférées à Mégival.

Honteux !