CHU de Caen

À bas les économies sur la santé

Brève
20/05/2021

Le mardi 18 mai, les techniciens de laboratoires étaient appelés à débrayer, et au CHU de Caen le rassemblement a été une réussite.

Parmi toutes les bassesses du gouvernement pour refuser d'augmenter le budget consacré à la santé publique, il y a les détails du "Ségur de la santé" : après avoir traîné pendant des semaines à accorder une prime et une revalorisation des rémunérations, le gouvernement a fait un tri pourri pour différencier la prime ou les avancements suivant les catégories de personnel, histoire de payer le moins possible au total, tout en divisant les personnels et les problèmes.

La politique de Macron suscite des mobilisations : elle le mérite, et cela ne peut qu'augmenter. Quand on voit les profits intacts des grandes entreprises, arrosées par les milliards distribués par l'Etat, on ne peut qu'être révolté par son refus de payer pour les salaires et les embauches nécessaires dans les hôpitaux.

Les dernières brèves