Penly (Seine-Maritime)

Centrale nucléaire : en grève contre le projet Hercule.

Brève
14/12/2020

Jeudi 10 décembre, des salariés de la centrale nucléaire de Penly près de Dieppe ont fait grève et une centaine d’entre eux ont participé à un barrage filtrant à l’entrée du site. Dans le cadre d’une journée de grève nationale, ils ont voulu montrer leur colère face à un nouveau projet de démantèlement et de privatisation du secteur de l’électricité, le projet Hercule.

Le gouvernement prévoit en effet de scinder EDF en trois entités. La première, EDF Bleue regrouperait les centrales nucléaires et le gestionnaire de réseau de transport d’électricité, RTE. Une deuxième (EDF Vert), dont 35 % du capital n’appartiendrait plus à l’Etat mais à des capitalistes, s’occuperaient des énergies renouvelables, de la commercialisation et de la distribution. Enfin la troisième entité (EDF Azur) se chargerait des barrages hydrauliques, dont les concessions seraient ouvertes au privé.

L’objectif du gouvernement est clair : livrer aux capitalistes les activités qui peuvent leur rapporter des profits. En revanche, le financement des vieilles centrales nucléaires ainsi que le renouvellement des moyens de production, particulièrement coûteux resteraient à la charge de l’Etat qui ne se gênera pas pour faire payer la population. Autrement dit, il s’agit une fois de plus de socialiser les pertes et de privatiser les profits. Les travailleurs en grève ont mille fois raison de dénoncer ce nouvel hold-up à venir de la bourgeoisie.

Les dernières brèves