Le Havre (Seine-Maritime)

Des convocations au tribunal révoltantes

Brève
02/04/2019

Le dimanche 6 janvier, un rassemblement de Gilets jaunes se tenait à proximité du rond-point de Saint-Romain-de-Colbosc près du Havre. Les forces de l’ordre se livrèrent alors à des contrôles d’identités de personnes se trouvant à proximité.

Trois mois plus tard, le mardi 2 avril, 17 d’entre elles étaient convoquées devant le Tribunal correctionnel du Havre citées à comparaitre pour occupation illégale du domaine public. Et cela alors même que le rond-point en question n’était pas l’objet d’un blocage mais faisait office de lieu de rencontre et d’échange entre les participants. Malgré tout le procureur à requis 300 € d’amende dont 200 avec sursis, ce qui n’est pas rien pour des gens modestes. Le jugement sera rendu le 7 mai.

Ces convocations au tribunal qui se multiplient dans tout le pays n’ont d’autre but que de tenter d’intimider les participants au mouvement des Gilets jaunes, dont le gouvernement se désespère de venir à bout. Si des condamnations sont prononcées, sûr que l’indignation l’emportera sur l’intimidation !