Déville-lès-Rouen (Seine-Maritime)

Lycée de la Vallée du Cailly : Enseignants et parents d'élèves mobilisés contre la baisse des moyens.

Brève
12/02/2021

Fin janvier, les personnels du lycée, ont appris que la dotation horaire (l’enveloppe des moyens alloués annuellement à l'établissement pour organiser l'ensemble des cours) devrait baisser d’environ 70 heures par rapport à celle de l'année dernière.

Cela entraînerait entre autres, la suppression des options facultatives portugais et arts-plastiques, mais aussi alourdirait des classes déjà chargées et diminuerait le nombre d’heures en groupes à effectifs réduits. Or, dans le contexte actuel, où les élèves ont passé deux années à étudier en alternance entre le présentiel et le distanciel, leurs connaissances sont souvent fragiles. Ils ont besoin plus que jamais de bonnes conditions d’étude mais aussi d’avoir accès à une ouverture sur la culture que permettaient, jusqu’à présent, les options facultatives.

Les enseignants, avec le soutien des parents d’élèves, ne se résignent pas à accepter cette baisse de moyens. Ils ont été plus de 50 % à se mettre en grève le vendredi 5 février et à exiger d’être reçus par le rectorat. Ils sont pour l’instant dans l’attente d’une réponse à leurs revendications, mais restent mobilisés et poursuivent des actions afin d’instaurer le rapport de force nécessaire.

Enseignants, parents et élèves ont mille fois raison de s’opposer à la politique du gouvernement Macron qui, d’un côté fait des économies sur le dos des enseignants et des élèves, et de l’autre, arrose le grand patronat à coup de dizaines de milliards d’euros.

Les dernières brèves