Métropole de Rouen (Seine-Maritime)

ZFE : zone à forte exclusion.

Brève
11/09/2022

Depuis le 1er septembre dernier, le dispositif de la ZFEm (Zone à faibles émissions mobilité) de l’agglomération de Rouen a été étendu aux véhicules des particuliers. Cette décision prise par les dirigeants de la Métropole est une application zélée d'une loi nationale de 2021. Elle doit interdire la circulation dans 14 communes de l'agglomération des automobiles diesels datant d’avant 2006. Des amendes allant de 68 euros pour les véhicules légers à 135 euros pour les poids lourds sont prévues à partir de mars 2023.

Autrement dit, cette mesure vise ceux qui ne peuvent se payer de véhicules plus récents. Beaucoup se posent la question de savoir comment ils vont pouvoir se rendre à leur travail, à l’hôpital… Mayer-Rossignol, le président de la Métropole de Rouen, ose prétendre que des aides permettront d’acquérir des véhicules « propres ». Mais, même avec ces aides, il faudra débourser au moins plusieurs milliers d’euros, ce que beaucoup des travailleurs concernés ne peuvent faire, surtout dans cette période de flambée des prix. C’est ce qu’ont tenu à dénoncer les 300 personnes qui ont manifesté samedi 3 septembre.

Le gouvernement et les notables locaux qui imposent ces mesures, sont les mêmes qui sont à plat ventre devant les vrais responsables de la pollution, en premier lieu les capitalistes de l’automobile et du pétrole. Ces derniers pourront continuer d’ailleurs à utiliser comme ils le veulent leurs jets privés. Révoltant !

Les dernières brèves