Elections régionales :  Lutte ouvrière sera présente en Normandie

Communiqué
23/04/2021

La liste Lutte ouvrière-Faire entendre le camp des travailleurs sera conduite par Pascal Le Manach, ouvrier et militant syndical à l’usine Renault à Cléon en Seine Maritime. Les têtes de liste départementales seront Valérie Foissey, aide soignante en Seine Maritime, Mélanie Peyraud, enseignante, pour l'Eure, Christophe Garcia, postier, pour la Manche, Pierre Casevitz, enseignant dans le Calvados et Charlotte Séchet dans l'Orne.

 

Contrairement aux grands partis qui visent la direction des régions, nous ne pensons pas que ces élections changeront notre sort de travailleurs, de chômeurs, de retraités. Pour ces politiciens, les régions sont des enjeux importants en termes de carrières ou de relations avec la bourgeoisie locale parce qu'elles brassent plusieurs milliards d’euros et sont chargées des subventions publiques aux entreprises privées.

Pour nous, ces élections seront l’occasion de faire entendre le camp des travailleurs et de permettre à celles et ceux qui s’en revendiquent de se compter.

Tout au long de la crise sanitaire, le gouvernement a fait la démonstration de son incurie. Mais bien plus encore, cela a été la démonstration que le marché, la loi du profit et la gestion capitaliste sont des obstacles à la lutte contre cette pandémie.

Après des décennies de coupes budgétaires, les services hospitaliers, sans moyens techniques ou humains, sans masques même, ont été débordés par l’afflux de patients. Et maintenant, parce que les laboratoires pharmaceutiques ne se préoccupent que de leur profit, ils ne produisent pas suffisamment de vaccins …. alors que les hôpitaux sont toujours débordés.

La crise sanitaire est aussi un accélérateur brutal de la crise économique avec le chômage de masse qui en découle. Et la bourgeoisie continue de mener une guerre sociale sans pitié : abaissement brutal des salaires, fermetures d’entreprises, licenciements massifs, blocage des pensions de retraites, diminution des allocations de chômage. Une part croissante des travailleurs est poussée vers la misère.

Cette guerre ne s’arrêtera que lorsque nous, les travailleurs, nous aurons la conscience nécessaire pour renverser le pouvoir de la bourgeoisie.

Alors plus que jamais, il faut mettre en avant un programme de lutte :

  • Contre le chômage qui menace les travailleurs, il faut répartir le travail existant entre tous sans diminution de salaire.
  • Contre la pauvreté, il faut augmenter les salaires, les retraites et les allocations, et les garantir en les indexant sur le coût de la vie.
  • Mais surtout, il faut que les travailleurs qui sont présents dans tous les secteurs de l’économie imposent leur contrôle à toutes les entreprises, au fonctionnement de toute l’économie. Laisser la maîtrise de la production à la seule grande bourgeoise est, comme dans l’industrie pharmaceutique, une calamité pour l’humanité.

C’est ce que nous affirmerons dans ces élections, c'est l’objectif des listes « Lutte ouvrière-Faire entendre le camp des travailleurs ».

Pascal Le Manach