Civaux (Vienne)

Centrale nucléaire de Civaux : Le danger vient de la course au fric

Brève
10/09/2019

Un des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Civaux a connu un arrêt brutal, le 25 août dernier, à 4 heures du matin. D'après la direction du site, il s'agit d'une « bourde » d'un travailleur de la centrale qui aurait malencontreusement appuyé sur le mauvais bouton. Elle ajoute vouloir prendre des mesures contre lui et insiste sur le manque à gagner dû à cet incident.

Une centrale nucléaire dépendrait donc d'une éventuelle mauvaise manœuvre d'un seul salarié ? C'est la direction qu'il faut alors incriminer, qui n'assure pas la présence nécessaire d'une équipe avec un contrôle collectif des opérations.

Si l'énergie nucléaire nécessite des mesures de sécurité draconiennes, le danger vient également de la direction qui n'hésite pas à mégoter sur les effectifs dans une optique de rentabilité.

Les dernières brèves