Dordogne

Colère à l'hôpital de Périgueux

Brève
24/04/2020

Dix-huit patients et une vingtaine de soignants ont été testés positifs au covid-19 dans le service de Soins de Suite et de Réadaptation de l’hôpital de Périgueux.

Ce qui a mis en colère le personnel de l’hôpital, c’est quand  la directrice de l’ARS en Dordogne, Marie Ange Perulli, a rendu son jugement : « il y a probablement eu un relâchement au moment des pauses du personnel ».

Les ARS, Agences Régionales de santé, sont les administrations qui depuis 10 ans sont chargées de faire appliquer la politique gouvernementale d’austérité dans la santé, dans les hôpitaux en particulier : restrictions, coupes dans les budgets, fermetures de services, de lits, de maternités, suppressions de personnel, etc.

Avant d’être promue directrice  en février 2020 en Dordogne, Marie Ange Perulli sévissait à l’ARS Champagne Ardennes. Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’on sache à qui on a affaire.

Cela rappelle le préfet de Paris Lallement, qui déclarait « ceux qu’on trouve en réanimation sont ceux qui, au début du confinement, ne l’ont pas respecté ».

Le mépris de ces cadres de l’appareil d’Etat pour les travailleurs est le même : l’une fait appliquer l’austérité dans les hôpitaux et les Ehpad, l’autre matraque ceux qui protestent.

 

Les dernières brèves