Angoulême (Charente)

Contre les suppressions d’emploi, les salariés des magasins Brice et Jules en grève

Brève
05/07/2019

Depuis le 26 juin, les employés des magasins Brice et Jules de la galerie marchande d’Auchan-La Couronne – certains en CDI, d’autres en CDD – sont en grève. Ils refusent le plan social national que le groupe Happychic veut imposer. Il veut se débarrasser de 400 travailleurs en fermant 86 magasins – dont les deux de La Couronne.

Ce plan de licenciement doit s’étaler sur trois ans, et du coup les salariés sont dans l’angoisse parce qu’ils ne savent même pas ce qu’il adviendra d’eux dans les semaines et les mois qui viennent.

L’entrepôt du Mans est aussi en grève, et une grève de la faim a lieu à Roubaix.

Le groupe Happychic entend se restructurer au détriment des travailleurs. Ce groupe est lié au richissime groupe Mulliez (Auchan, Décathlon, Flunch etc…) : ce n’est pas aux salariés d’être les sacrifiés de la restructuration.

La ministre Pénicaud a commenté cyniquement ce plan social : « Demain, on ne peut pas garder les métiers du passé. On ne peut pas garder la bougie quand l'électricité arrive» ».

Mais il arrive qu’une étincelle mette le feu à la plaine si les travailleurs s’unissent.