Gironde - le 17 et après

Contre les taxes, pour la hausse des salaires

Brève
19/11/2018

Lundi matin, sur l’agglomération de Bordeaux, plusieurs rassemblements et blocages se poursuivaient, notamment sur le pont d’Aquitaine, bloquant la rocade, et au niveau de l’autoroute à Langon. Samedi, un rassemblement organisa une opération péage gratuit sur l’A10, un autre un filtrage sur l’A63 en direction de Bayonne. Mais c’est un autre rassemblement regroupant plus de 2000 personnes qui prit en charge le blocage du pont d’Aquitaine. Les manifestants, de milieu populaire, des travailleurs, certains syndiqués à la CGT, portaient des panneaux dénonçant les taxes sur les carburants mais également la CSG, la Flat Tax, la fin de l’ISF, et certains se moquaient de Macron en lui demandant d'essayer de vivre au SMIC, comme beaucoup de travailleurs. Au centre-ville de Bordeaux, près de 2000 personnes ont manifesté à pied. Le ton de cette manifestation était donné par France Insoumise qui mettait en avant essentiellement la démission de Macron mais les manifestants en colère discutaient aussi des salaires. Une intervention au micro sur ce thème et sur l’indexation automatique des salaires et des pensions fut applaudie. A Langon, 7 000 habitants, plusieurs centaines de manifestants ont occupé tous les ronds-points de la ville et les hypermarchés décidèrent de tous fermer leurs portes. Là-aussi, à l’occasion d’une prise de paroles, les revendications sur les salaires furent applaudies. A Libourne, des petits barrages étaient positionnés sur des ronds-points. Les discussions portaient sur les salaires et sur la capacité des travailleurs à imposer leurs revendications au patronat.