MLPC (Landes)

En grève contre un patron qui en veut toujours plus

Brève
06/05/2021

Depuis vendredi 30 avril, les travailleurs de MLPC, filiale dd'Arkema, sont en grève reconductible contre un projet de la direction qui entend faire partir un quart des 240 salariés que comptent les deux sites de Rion-des-Landes et de Lesgor.

Arkema, groupe de la chimie, se porte bien et a engrangé des bénéfices avant et pendant la pandémie, qu’elle reverse, comme beaucoup de grosses entreprises, à ses actionnaires. Mais Arkema en veut encore plus. Elle veut faire partir 60 salariés et en plus sans dire comment, car elle aimerait bien régler les cas individuellement et ainsi laisser chaque travailleur seul devant les propositions qu’on imagine aux rabais.

Les travailleurs ont vu l’arnaque, et ne l’ont pas entendu de cette manière. Ils sont donc en grève pour avoir des réponses sur des départs en retraite anticipée, ou sur des indemnités de départ, en tout cas, ils veulent un traitement collectif, seule façon d'avoir un rapport de forces.

Après 5 jours de production arrêtée, la direction balade tout le monde avec des réunions avec les syndicats, et laisse pour l’instant pourrir la situation. Les grévistes, dont le moral est bon, sont conscients qu’ils n’ont pas d’autres choix que de se battre collectivement devant les attaques de leur direction.

Les dernières brèves