Brive la Gaillarde (Corrèze)

Grève pour les salaires à Photonis

Brève
21/10/2022

Depuis le mois de mai les travailleurs demandaient une prime de pouvoir d’achat de 3000 euros, la Direction la promet en juin, puis plus rien.

Photonis , leader mondial des appareils de vision nocturne, possède 10 sites dans le monde, le carnet de commande est plein jusqu’à 2025, le chiffre d’affaires augmente tous les ans, il est de 165 millions d’euros en 2021.

Jeudi 13 octobre au matin une centaine de travailleurs font un débrayage pour obtenir cette prime.
Puis l’après midi, c’est la grève à laquelle participent environ 200 travailleurs sur 460 salariés de l’usine, tous les services sont là.
Lundi 17 octobre la direction propose une prime de 1 600 euros et une augmentation générale de 1,5%. Les grévistes rejettent cette proposition et décident de continuer la grève en scandant « on veut 3000 € »

Les grévistes se sont installés avec barnum, barbecue, sono, table, chaises… ils se relaient jours et nuits. Mardi 18 des cadres et ingénieurs font grève environ une heure. Les grévistes crient « Cerisier des billets » Cerisier c’est le président du groupe Photonis !!
Mercredi 19 octobre la Direction propose 2200 € de prime et 100 € d’augmentation générale pour les salaires inférieurs à 2500 €, et 2000 € de prime et 80 € d’augmentation générale pour les salaires entre 2500 € et 3000 €, pour les salaires supérieurs à 3000 € une prime de 1500 € et 1,1 % d’augmentation.

Les travailleurs n’ont peut-être pas dit leur dernier mot, une centaine d' entre eux ont émis l'idée que ce qui a été obtenu ne suffit pas et qu'il faudrait continuer !

Les dernières brèves