La Poste Gironde

La PIC débraye toujours

Brève
07/02/2024

Depuis trois semaines, les travailleurs de la PIC Cestas, centre de tri de la Poste près de Bordeaux,  débrayent pour une augmentation de 400€ par mois pour tous et pas de qualification en dessous de 2.1. Mardi 5 février, ils ont organisé un piquet de grève symbolique tenu par environ une quarantaine de l’équipe du matin. Celui-ci a duré plus de 3 heures afin d’attendre l’équipe d’après-midi. Plusieurs collègues de l’après-midi les ont rejoints et l’ambiance était bonne autour d’un barbecue.

Les commentaires vont bon train sur les attitudes de la direction. En effet, celle-ci profite de toute occasion, la galette ou les crêpes, pour dissuader les postiers de défendre leurs salaires. La directrice, méprisante, traitant de capricieux tous ceux qui débrayent, a même fait distribuer un tract où elle énumère toutes les mesures que la direction, dans sa grande générosité, aurait prises depuis des mois. Du blabla où la direction de la PIC dit avoir un oreille attentive, mais comme les mesures salariales se négocient au niveau national, il ne lui reste que l’arrogance.

Finalement avant la fin du débrayage, les postiers ont fait une assemblée pour décider de la suite de leur mobilisation. Ils doivent se retrouver le 15 février, jour où une action nationale doit être organisée par les syndicats.

Les dernières brèves