Toray (bassin de Lacq)

Le patron échoue au tribunal

Brève
30/11/2020

Depuis le 18 octobre les travailleurs de Toray, une multinationale de la chimie, mènent un mouvement de grève contre le projet de la direction de supprimer 29 postes sur 412. Il y a 10 jours la direction a décidé d’attaquer en justice pour faire déclarer la grève illicite. Trois délégués syndicaux étaient ainsi menacés d’être condamnés pénalement. Durant sa plaidoirie l’avocate de la direction reprochait aux travailleurs de mener une grève qui désorganise la production et lui fait perdre de l’argent. Et oui quand les travailleurs s’arrêtent de travailler, la production s’arrête et la machine à profit s’enraye pour le plus grand malheur des patrons ! Le juge n’a donc pu que constater que les travailleurs faisaient bien grève et rejeter l’attaque de la direction. Celle-ci avait pour but d’intimider les travailleurs. Mais elle pourrait bien avoir l’effet inverse en confortant les travailleurs dans la justesse de leur combat.

Les dernières brèves