Bordeaux

Meurtre aux Aubiers : une société qui sombre

Brève
04/01/2021

Un adolescent de 16 ans a été tué d’une rafale d’arme automatique ce samedi aux Aubiers à Bordeaux. Quatre autres de 13 à 16 ans, ont été blessés par balles. Ces jeunes se sont retrouvés au mauvais moment au mauvais endroit, au milieu d’une guerre entre bandes rivales des quartiers du Grand Parc, de Chantecrit et des Aubiers, sur fond de trafic de drogue.

Le quartier des Aubiers est aujourd'hui le plus pauvre de Bordeaux, avec le plus de chômage, loin de tout, le quartier où les organismes HLM relèguent ceux qui n’arrivent plus à payer leurs loyers ailleurs dans l’agglomération, une cité que la longue crise de l'économie capitaliste a transformée en ghetto. L’un des rares services publics dans le quartier, le bureau de Poste, avait été cambriolé et détruit par le feu le 31 décembre au soir, deux jours avant.

Ces bandes rivales qui imposent leur dictature aux habitants des quartiers populaires poussent sur le terreau du chômage, de la misère et de la désagrégation des services publics. Elles sont le fruit pourri d’une société qui n’a plus rien à offrir.

Les dernières brèves