Saint-Jean-d’Angély (Charente-Maritime)

Mobilisation pour la ligne ferroviaire Niort-Saintes

Brève
20/03/2019

Quatre cents personnes se sont rassemblées samedi 16 mars devant la gare de Saint-Jean-d’Angély, dont des militants syndicaux, des gilets jaunes et des élus, pour dénoncer la dégradation de leur ligne ferroviaire.

Déjà touchée par des ralentissements, elle est menacée d’une nouvelle réduction de vitesse à 40 km/h et de fermeture à terme.

La ministre des transports ne propose que des fonds insuffisants pour rénover la ligne, à prendre sur les 120 millions d’euros initialement prévus pour le projet abandonné d’électrification de la ligne Angoulême-Royan, et en concurrence avec la rénovation des autres lignes régionales : Saintes-Bordeaux et Saintes-Angoulême.

L’État et la SNCF sont moins avares des deniers publics quand il s’agit de verser des péages exorbitants à Vinci avec le partenariat public-privé de la LGV de Bordeaux.