Hôpital de Girac (Angoulême, Charente)

Plainte en justice contre l’hôpital de Girac après le suicide d’un informaticien

Brève
15/09/2019

En novembre dernier un cadre informaticien de l’hôpital de Girac mettait fin à ses jours, après avoir subi un burn out. Il expliquait ce suicide par la pression et la surcharge de travail. Son épouse vient de porter plainte contre l’hôpital et un chef de service, incriminant le harcèlement qui a poussé son mari à bout. Les collègues et syndicalistes pointent que la direction de l’hôpital était au courant, mais n’a pas réagi.

La caisse d’assurance maladie a reconnu le suicide de ce travailleur comme accident du travail. Mais la direction de l’hôpital a formé un recours contre cette décision.

C’est pourtant bien la politique de rentabilisation et la surexploitation qui causent de tels drames, au détriment des salariés, comme, au demeurant des malades.

Les dernières brèves