CHU de Bayonne

Pour tous, des salaires attractifs !

Brève
19/12/2023

Mardi 19 décembre, il y avait longtemps qu’on n’avait pas vu autant de monde dans le hall du CHU lors d’un débrayage. Et pour cause, la direction de l’hôpital a décidé d’augmenter la part de la prime de service attribuée aux cadres en prenant sur une partie de celle du reste du personnel.

Courageux mais pas téméraire, le directeur a préfèré envoyer la directrice des Ressources humaines expliquer à la presse ses raisons : les cadres gèrent des situations difficiles, et du coup comme ils ont tendance à aller chercher mieux ailleurs, il faut les retenir.

Gérer des équipes débordées, ce n’est certainement pas facile. Mais à fortiori la situation du personnel de la base ne l’est pas non plus, loin de là. Alors, vu l’état de délabrement général des conditions de travail à l’hôpital, en quoi enlever aux agents pour donner aux cadres peut-il améliorer quoique ce soit ?

A son arrivée, il y a deux ans, pendant le Covid, le directeur disait à des journalistes : « Les équipes sont très fatiguées. Elles s’adaptent sans cesse depuis deux ans, décalent leurs vacances… En ce moment, elles doivent aussi pallier les absences dues à Omicron ». Mardi dernier, les manifestants avaient écrit sur une banderole « si le CHU est debout, c’est grâce à nous ». Si lui l'a l’oublié, pas eux.

Les dernières brèves