Limoges

Retraités : la lutte des classes continue.

Brève
31/03/2021

Les retraités se sont rassemblés ce mercredi matin 31 mars à la préfecture pour dénoncer la baisse de leur pouvoir d’achat, aggravée par la politique du gouvernement dans la santé et les services publics.

Les médias aiment bien opposer les générations. Pourtant dans les milieux populaires, on n’est pas mieux lotis les uns que les autres : les retraités sont nombreux à vivre avec moins de 1000 €, les jeunes à vivoter de petits boulots en contrats précaires.

Heureusement il y a de la solidarité entre les générations, souvent familiale, mais aussi entre voisins dans les quartiers et dans les entreprises. Les parents hébergent les enfants, les grand-parents s’occupent des petits enfants, Ils mangent ensemble, et les enfants aident les anciens, font les courses, les aident à se déplacer, etc. La société ne fonctionnerait pas sans cette entraide permanente.

Alors non, ce n’est pas la lutte des générations, mais la lutte des classes que nous devons mener ensemble, jeunes et moins jeunes, contre ce gouvernement au service des actionnaires, qui profite de l’épidémie pour aggraver nos conditions de vie à tous, et voudrait en plus, que nous restions le doigt sur la couture du pantalon.

Les dernières brèves