La Souterraine (Creuse)

Une décision de justice en faveur des Ex-GM&S mais les 2/3 sont toujours sans travail !

Brève
01/02/2020

Manifestation à La Souterraine en mai 2016

Jeudi 29 janvier le conseil d'Etat a donné raison aux travailleurs ex-GM&S de La Souterraine, en entérinant l'invalidation du plan social qui avait mis sur le carreau 157 d'entre eux en 2017 et dont la mobilisation acharnée contre les licenciements avait eu un retentissement national.

Le recours des salariés contre le PSE a d'abord été rejeté par le tribunal administratif de Limoges en mai 2018. Ils ont alors fait appel et obtenu l'invalidation le 12 octobre 2019 par la cour administrative de Bordeaux. Les mandataires liquidateurs ont alors fait appel devant le Conseil d'Etat mais celui-ci vient de confirmer l'annulation du PSE.

Evidemment cela ne leur donne pas un emploi ! Sur les 157 licenciés avec une indemnité de misère, seul un tiers ont retrouvé du travail et les autres arrivent en fin de droit . La décision du Conseil d'Etat leur permet de saisir les prud'hommes et de réclamer des indemnités supplémentaires.

Les travailleurs d'ex-GM&S ont aussi déposé une plainte contre les donneurs d'ordre riches à milliards, ceux qu'ils considèrent comme leurs vrais licencieurs et qu'ils n'ont cessé de dénoncer pendant leur lutte : les patrons de Peugeot et Renault qui après avoir fait des profits pendant des décennies sur leur dos, ont retiré leurs billes et se sont lavés les mains de leur sort !

Les dernières brèves