Toray (bassin de Lacq – Pyrénées-Atlantiques)

Vive la solidarité ! Vive la grève !

Brève
19/10/2018

(c) la République des Pyrénées

La grève a commencé jeudi 18 octobre à 22h à l’usine Toray du bassin de Lacq qui fabrique de la fibre de carbone. Cela fait longtemps que la colère boue dans cette usine de plus de 400 salariés en raison de la charge de travail qui s’accroit, des menaces de sanctions qui pleuvent, des salaires qui ne bougent pas. La décision de faire grève a été prise pour demander des embauches et l’augmentation de la prime d’intéressement ridicule en regard des profits de cette multinationale qui a généré près de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017 rien que sur le bassin de Lacq.

Mais cette grève a été également décidé en solidarité avec les travailleurs de l’usine Toray de Saint-Maurice de Beynost dans l’Ain eux-mêmes en grève depuis deux semaines contre un licenciement injustifié et un règlement intérieur punitif et humiliant. Ces derniers ont ainsi traversé le pays pour venir à la rencontre des travailleurs de l’usine des Pyrénées-Atlantiques vendredi 19 octobre. Ils ont pu affirmer ensemble que leurs problèmes sont les mêmes et que leurs armes pour se défendre le sont également : la grève et la solidarité.