Pau :  Cyrille Marconi veut faire entendre la voix des précaires et travailleurs

Article de presse
27/02/2020

Cyrille Marconi et une partie de ses colistiers ce jeudi soir à la MJC du Laü J.-Philippe gionnet

Le candidat de Lutte ouvrière a présenté ses ambitions et une partie de ses colistiers ce jeudi à la MJC du Laü. Il entend profiter de la campagne pour diffuser les idées de son mouvement.

Avec ses 37 ans, Cyrille Marconi sera le benjamin des candidats engagés dans l’élection municipale paloise.

Ce sera la première candidature de cet enseignant de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, spécialiste de l’histoire du droit mais aussi connu localement pour ses combats, entre autres, contre les expulsions d’étudiants étrangers. .

Mobilisé pour les précaires

Militant de Lutte ouvrière depuis une dizaine d’années, il entend porter le message de son mouvement, mettant notamment en avant le soutien aux travailleurs, aux précaires, aux chômeurs, aux salariés et retraités pauvres…

« Nous nous battons notamment actuellement contre le projet du gouvernement sur les retraites. Un projet qui au final ne profitera qu’aux grands capitalistes, c’est à dire toujours aux mêmes » annonce le candidat.

« Pas une liste de notables »

Sa liste, Lutte ouvrière a réussi à la boucler en allant dans les quartiers, en convainquant des gens de tous âges de s’engager. « Ce n’est pas une liste de notables » précise Cyrille Marconi, qui fait confiance aux méthodes traditionnelles de campagne – présence sur les marchés et porte-à-porte dans les différents quartiers de la ville -pour diffuser ses idées. Car c’est bien là l’objectif, sans doute plus que celui d’une élection au conseil municipal.

« Nous ne croyons en effet pas qu’un élu municipal puisse changer les choses » complète le candidat. Et d’expliquer que tous ceux qu’il rencontre sur le terrain lui font part des mêmes difficultés : boucler les fins de mois. Dans ce contexte social éruptif, LO espère donc profiter de la campagne municipale pour faire connaître ses revendications au plus grand nombre.

Par E.N, publié le 27 février 2020 à 20h49

Lire l'article en ligne