Onet-CHU Montpellier

Les invisibles se sont montrés et se sont fait respecter.

Brève
03/12/2023

C’est au bout de 78 jours de grève que les travailleurs du richissime groupe Onet ont repris le travail ce vendredi 1/12.

Une quarantaine d’agents d’entretien du CHU de Montpellier s’étaient mis en grève le 15/09 contre l’obligation de scanner chaque pièce nettoyée, et pour une prime de 13ème mois. Alors que les normes d’hygiène sont de plus en plus élevées dans le milieu hospitalier, la direction d'Onet voulait imposer aux travailleurs, souvent des femmes à temps partiel subi, un système de flicage pour gratter quelques euros. La détermination des grévistes a fait céder la direction qui a renoncé à son projet et a lâché une prime de 650 euros. Une somme dérisoire pour la famille Coquet-Reinier, propriétaire d'Onet, classée 264ème fortune de France avec un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros.

Fiers de leur mouvement, de la bonne ambiance des piquets, des repas collectifs et des soutiens récoltés, les grévistes sont déterminés à remettre ça pour obtenir que leur prime soit pérennisée.

Les dernières brèves