SÈTE (Hérault)

« PONTS EN GRÈVE »

Brève
02/10/2023

Jeudi 28 septembre, les pontiers de Sète - agents territoriaux en charge de faire basculer ou pivoter les ponts pour permettre aux bateaux de circuler entre les canaux du centre-ville et la mer - se sont mis en grève pour exiger de meilleures conditions de travail et une augmentation de salaire.

C’est la réaction des travailleurs à la décision du Conseil Régional d'Occitanie (dirigé par la socialiste C. Delga) de réorganiser le service, avec à la clé la suppression de deux des sept emplois actuels.

Concrètement, un pontier fera le service de deux, dans des conditions plus stressantes, depuis la capitainerie, avec un système informatisé et des caméras de surveillance, au lieu d’être sur place pour manœuvrer son pont. Et alors qu’ils auraient davantage de responsabilités, les pontiers perdraient leur indemnité de service.

Moins d’emplois et moins de primes, pour plus de travail et plus de stress : ils se sont mis en grève et ils ont bien raison. Et si à l'issue de négociations vendredi 29 après-midi les pontiers ont suspendu leur mouvement dans l'attente d'un accord formel, ils se disent vigilants et prêts à recommencer.

Les dernières brèves