Occitanie

Tambouille politique où comment changer d’étiquette en fonction du vent

Brève
18/06/2021

Les deux têtes de liste régionale du RN dans le sud sont issues de la droite dite républicaine. Il y a T. Mariani, tête de liste RN en PACA, au RPR dès sa fondation, ancien ministre de Sarkozy et ayant enchaîné les mandats électoraux. Le second, JP Garraud, est tête de liste RN en Occitanie, ex député UMP de Gironde de 2002 à 2012. Tous deux sont issus de la Droite Populaire (un courant de l’UMP). Ils sont devenus députés européens RN en 2019.

Si on ne compte plus les transfuges entre ces deux partis de notables, les succès électoraux du RN en attirent d’autres.

Ainsi, la tête de section départementale du RN dans l’Hérault est Frédéric Bort. C’est l’ancien directeur de cabinet de Georges Frêche, figure locale du PS à qui il a même consacré une thèse de science politique, ex candidat PS aux législatives de 2017 à Montpellier. Aux municipales de 2020, il change d’écurie et devient conseiller de campagne de Claude Arnaud, le maire LR de Lunel. Il a su jeter l’éponge avant que son poulain ne soit battu. Et sur sa lancée, aujourd’hui M. Bort se retrouve sur la liste RN.

En bon politicien professionnel, il a une longue expérience du pouvoir local. Il était déjà directeur de cabinet du président du conseil général PS des Pyrénées Orientales en 2003, C. Bourquin. Preuve que dans ce pays de viticulteurs, il faut savoir mettre de l’eau dans son vin pour continuer à être à la mangeoire et servir la soupe aux capitalistes.

Les dernières brèves