Lafarge-Holcim - La Malle (13)

Dans le meilleur des mondes...d'un patron !

Brève
22/04/2021

Au premier plan le stock de pneu destiné au four !

Des nuages de fumées, des odeurs insoutenables de souffre, l'obligation de tenir ses fenêtres closes à double tour, telle est la vie quotidienne des habitants autour de la cimenterie de La Malle (13).

Il a fallu de très nombreuses plaintes des habitants autour de cette usine de ciment Lafarge-Holcim pour que la préfecture daigne enfin prendre position contre la pollution. Les habitants de Simiane-Collongue, Cabriès, Septèmes, Bouc-Bel-Air, entre autres avaient eu beau écrire à toutes les autorités, pendant des années, rien n'y a fait.

La préfecture, quant à elle, avait autorisé dés le 15 mars 2018 une dérogation permettant de dépasser en toute légalité les normes européennes de fumée et de poussière : Lafarge pouvait rejeter dans l'air prés du double de ce qui était permis par la loi ! Mais la direction de la cimenterie ne s'en tenait pas là : elle dépassait aussi largement ce que la préfecture avait autorisé.

Aujourd'hui le directeur de la cimenterie veut montrer patte de velours et précise au cours d'une conférence de presse que :"L'objectif est de rassurer l'ensemble des riverains et de retrouver un climat apaisé"... et il propose de mettre un filtre... en 2022 pour le deuxième four et de charger ses fours de produits moins polluants.

Mais que ne l'a-t-il pas fait avant et qui dit qu'il le fera ?

Mise en demeure par la préfecture le 10 mars 2021 de diminuer ses émissions de poussières et d'oxyde de souffre, le patron continue à rejeter allégrement des tonnes de polluants dans l'air.

Les dernières brèves