Don du sang, en PACA, c’est l’anémie !

Brève
03/01/2019

Ce n’est pas faute de donneurs qu’il y a une pénurie relative de sang en PACA, c’est comme dans les hôpitaux, par manque de personnel médical , mais aussi d’agents d’accueil et d’administratifs.

Le don du sang nécessite des donneurs, c’est évident, mais aussi du personnel pour prélever ce sang.

Le personnel de l’Etablissement Français du Sang (EFS) est sous pression : faute d’embauches, les heures supplémentaires sont nombreuses, vingt à trente heures par mois. Le pointage est devenu obligatoire à la maison du don de Marseille, et des normes de productivité sont appliquées : il a été imaginé en haut lieu qu’une infirmière devait prélever sept personnes à l’heure.

Le personnel de collectes s’était mis en grève en novembre, grève limitée par les réquisitions. En se défendant de la sorte, les personnels de l’EFS sont plus “responsables” que ceux qui, au gouvernement, décident de réduire le budget de la Santé.

Les dernières brèves