Lafarge-Holcim - La Malle (13)

Le remède est pire que le mal.

Brève
13/04/2021

Le panache de fumées à base de souffre et caoutchouc.

Le groupe Lafarge-Holcim avait prévu de fermer une de ses cimenteries à Contes, en jetant à la rue 65 employés et en dévastant les emplois induits dans cette petite commune prés de Nice.

C'est dans l'usine de La Malle prés de Bouc-bel-Air (13) que la production de l'usine des Contes doit aller. Mais s'ils récupèrent le supplément de production de ciment, les habitants de la région Bouc-Bel-Air récupèrent le supplément de pollution ! La cimenterie de La Malle tourne à fond répandant odeur et fumée.

Un habitant précise :“Il y a des jours où c’est totalement irrespirable, je suis obligé de fermer mes fenêtres et de m’enfermer“ Un autre : “Le panache de fumée m’arrive droit dessus, c’est terrifiant, il voile l’horizon au point parfois que je ne vois plus les cheminées” .

La Préfecture a bien mis en demeure Lafarge-Holcim de respecter les valeurs maximum d’émissions de poussières et d’oxyde de soufre. Mais cela n'empêche pas le cimentier de continuer à polluer car les deux fours brulent de tout et surtout des pneus.

D'ailleurs le cimentier s'en vante dans une publicité prétendant “valoriser plus de 700 000 pneus dans son four entièrement éliminés par la très haute température (2000°C) de la flamme”. Manifestement, il ne semble pas décidé de mettre un sous pour empêcher la pollution alentour.

Avec le démantèlement de l'usine des Contes jetant à la rue de nombreux travailleurs, les habitants de la région de Bouc-Bel-Air auront ainsi l'odeur du souffre, la fumée des pneus et la pollution en grand !

Les dernières brèves