Municipalité de Marseille.

Printemps marseillais : tout ça pour ça

Brève
09/02/2021

les "Tatas" en manifestation devant la mairie.

 Au lieu d'embaucher les employés qui manquent cruellement dans les écoles , le"Printemps marseillais" dirigé par un socialiste a réussi à faire voter un article limitant le droit de grève des employés des écoles, les" Tatas".

En effet les syndicats CFTC-CFE-CGC et FO ont accepté que les employés des écoles, les ATSEM, soient obligés de se déclarer en grève 48 heures à l'avance. De plus elles ne pourront donc plus mener des mouvements de grève d’une heure seulement, mais devront déclarer une journée entière à chaque fois.

Auparavant, pour ne pas écorner un maigre salaire les Tatas ne se mettaient en grève qu'au moment des repas, bloquant ainsi leur bon déroulement.

Leur principale revendication soutenue par la CGT et la FSU est l'embauche.

Et pendant que la droite et l'extrême droite soutenaient des deux mains le maire socialiste, les adjoints du parti communiste se sont, juste abstenus. Seules deux conseillères du parti communiste ont voté contre ainsi qu'une écologiste.

C'était bien la peine d'être élus pour en arriver là !

Les dernières brèves